Home | Actualités | Assemblée provinciale 2017 de la Province Europe Francophone des Prêtres du Sacré-Cœur

Assemblée provinciale 2017 de la Province Europe Francophone des Prêtres du Sacré-Cœur

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
L'assemblée provinciale en réunion L'assemblée provinciale en réunion

Notre Province EUF, aujourd’hui et demain.

Ombres et lumières

Assemblée provinciale à Clairefontaine

 

 

36 religieux de la province EUF des Prêtres du Sacré-Cœur se sont réunis en Assemblée provinciale à Clairefontaine du 19 au 22 mars 2017 pour y échanger sur l’état de la Province  en présence du P. Artur Sanecki SCJ, conseiller général pour l’Europe.

 

 

Premier jour

Le Supérieur provincial Jean-Jacques Flammang a fait le point sur « Notre Province EUF, aujourd’hui et demain. Ombres et lumières ». Des décisions et de leurs mises en œuvre depuis le dernier Chapitre provincial 2014, il a retenu la fondation de la nouvelle communauté d’Illkirch-Graffenstaden, une décision prise à la suite d’une motion du Chapitre provincial mettant l’accent sur l’éveil et l’accueil des vocations. Les trois membres de la nouvelle communauté forment aussi le noyau de la commission créée pour réorganiser la pastorale des vocations.

Un autre point de la Province EUF concerne la formation des religieux. Après avoir décidé d’ouvrir à Paris le scolasticat de la Province EUF, une équipe dynamique de formateurs à caractère international fut constituée pour accompagner les jeunes en formation initiale. Le Centre d’études de Paris accueille aussi des jeunes d’autres provinces pour y prendre contact avec la langue et la culture française.


Le plus jeune religieux de la Province allume la bougie, signe de la Lumière de la Parole de Dieu

 

Le Provincial a souligné l’importance de la Province EUF pour la Congrégation, vu que celle-ci y fut fondée en 1878. Aujourd’hui elle compte quelque 2200 membres dans une quarantaine de pays sur les cinq continents. Les lieux historiques qui sont Saint-Quentin, La Capelle, Bruxelles et Clairefontaine, sont appelés à proposer un accueil pour tous ceux qui se mettent en route sur les pas du Père Dehon. Une commission fut d’ailleurs créée pour organiser ce service.

Un autre point positif de la Province EUF est son engagement au niveau social auprès des exclus de la société, surtout auprès des migrants et des Roms à Paris et à Massy. C’est l’héritage des fraternités en monde ouvrier qui continuent leurs activités de service et d’accueil, et proposent régulièrement des temps de réflexion et d’information.

La Province a deux grands projets : la construction du nouveau presbytère à Saint-Quentin, lieu où est enterré le Fondateur, et les transformations de la maison de Paris, provincialat et maison de formation dehonienne. Ces deux projets nécessitent un investissement financier important, signe d’une Province dynamique et heureusement rajeunie.

Un public attentif

Dans le Plan d’action à long terme que la Province EUF est en mesure de réaliser d’ici le prochain Chapitre Général 2021, demandé par l’Administration générale, figurent entre autre le travail de la bibliothèque dehonienne, un service qui rend accessibles online par le site internet de la Province www.scjef.org les écrits concernant la Congrégation et le fondateur, ainsi que l’expression de la volonté de travailler ensemble avec les autres Provinces en ce qui concerne les domaines de la formation, la doctrine sociale et l’évangélisation d’une Europe de plus en plus déchristianisée.

Comme ombre le Provincial a signalé le manque d’intérêt pour l’appel à la vie dehonienne. Les communautés devraient davantage informer sur la vie religieuse et les possibilités pour s’y engager. La vie religieuse dehonienne est un beau service rendu à l’Eglise et au monde, et les religieux dehoniens sont appelés à appeler d’autres à les suivre sur cette voie. La préparation du Synode des évêques sur la jeunesse offre une belle occasion pour revenir sur la pastorale des vocations.


De gauche à droite:
le Secrétaire provincial Tom Krantz, le P. Claude Siebenaler, le P. Conseiller Général Artur Sanecki et le P. Pierre Guéna

Dans son intervention, le Père Artur Sanecki, Conseiller Général pour les Provinces d’Europe, a donné des informations sur le travail de l’Administration générale. Il a parlé du Plan de l’Administration Générale qui prévoit entre autre de nouvelles implantations dans les années à venir. En ce qui concerne plus spécifiquement l’Europe, sont prévues de nouvelles communautés à Bâle, à Londres, aux Pays-Bas, mais aussi en Biélorussie, en Moldavie et en Ukraine. Le P. Sanecki signale que les Européens s’étonnent parfois de ces projets, mais il y a des demandes d’autres continents pour venir travailler dans les pays d’où sont venus ceux qui les ont évangélisés. Paris reste une implantation importante pour la Congrégation de même Bruxelles. Sont prévues des religieux d’autres Provinces pour venir rendre service à ces deux communautés.

A l’ouest, les communautés envisagées ont avant tout un aspect de nouvelle évangélisation dans un monde de plus en plus déchristianisé, sur le modèle de la communauté dehonienne de Berlin qui depuis sept ans travaille auprès des immigrés de différentes nationalités dans un contexte à l’Eglise est de plus en plus absente.

Quant aux nouvelles implantations à l’est, elles continuent le travail déjà commencé dans ces pays par la province polonaise.

Un autre thème abordé par le Conseiller Général concerne la formation dehonienne, en particulier le séminaire de théologie du Sacré-Cœur organisé par la Commission théologique à Yogjakarta, en juillet 2017 en Indonésie. Ou encore les conférences continentales après les visites canoniques du Supérieur Général qui visitera en 2018 la Province Europe Francophone.

En septembre 2017, la Province EUF aura une nouvelle administration provinciale. Elle devra donc organiser le sondage au mois d’avril.

A la demande d’un membre de l’Assemblée provinciale au sujet des démarches entreprises en vue de fixer une nouvelle date pour la béatification du Père Léon Dehon, le Conseiller général a répondu qu’un comité a été créé pour s’occuper de cette question.

La deuxième journée 

La deuxième journée fut consacrée aux questions qui se posent autour de la prévention des abus sexuels, thème retenu par le Supérieur Général qui demande à chaque Province religieuse de rédiger un protocole. Pour informer les religieux de la Province EUF, le Père Daniel Sonveaux SJ, délégué de la Conférence des religieuses/Religieux en Belgique (COREB) pour les questions liées aux abus sexuels dans l’Eglise, a fait une conférence remarquée où il a abordé les faits, les documents et les références utiles pour une prise de conscience et une réconciliation ainsi que pour organiser la prévention.

L’après-midi était consacré à un échange sur les quatre commissions de la Province EUF : la commission de formation et les commissions « Accueil et éveil à la vocation », « Sur les pas du Père Dehon » et « Communication ».

La liturgie est animée à tour de rôle par les différentes communautés de la Province EUF.

L'eucharistie pour la fête de saint Joseph, le P. Sanecki, le Provincial et les trois Pères qui portent le nom de Joseph