Home | Actualités | Pensées dehoniennes pour le Triduum pascal

Pensées dehoniennes pour le Triduum pascal

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Le Christ, une scupture d'Ulrich Henn dans l'église de Schifflange Le Christ, une scupture d'Ulrich Henn dans l'église de Schifflange

Il est bien vrai qu’après nous avoir aimés pendant toute sa vie, Notre Seigneur a manifesté son amour plus sensiblement dans sa Passion. La Passion est l’œuvre capitale de son amour. Il voulait souffrir pour nous parce qu’il nous aimait. Ce cœur nous a aimés jusqu’à la folie, jusqu’à s’épuiser pour nous. Il nous a donné son Cœur, il ne l’a pas repris.

« Je suis votre maître et cependant je me comporte comme votre serviteur. (Jn 13, 5). Je donnerai ma vie pour vous racheter. Mettez ces dispositions dans vos cœurs. »

C’est au pied de la croix qu’il faut chercher la science et la sagesse. Là nous pouvons apprendre vraiment combien nous avons été aimés.

Léon Dehon (1843-1925), Fondateur des Prêtres du Sacré-Cœur