Home / Actualités / Chapitre général 4e journée

Chapitre général 4e journée

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Le groupe de travail "Afrique" Le groupe de travail "Afrique"

 

Mardi 17 juillet, quatrième journée du Chapitre

 

Après l’eucharistie du matin, les capitulants se sont retrouvé pour une journée consacrée à l’état de la Congrégation. Toute la matinée a été réservée au travail en 5 groupes continentaux : l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Asie et l’Europe. Chaque groupe a rassemblé les éléments qu’il désire partager avec les autres. Au cours de l’après-midi, l’Afrique s’est présentée avec ses points positifs, ses difficultés et ses défis. Les capitulants sont retournés en groupes de travail linguistiques pour commenter ce qu’ils ont entendu. L’Afrique est un continent toujours riche en vocations et en initiatives. La formation religieuse se fait en collaboration entre les différentes entités d’Afrique (Afrique du Sud, Angola, Cameroun, Congo, Mozambique, Tchad) et de Madagascar. La pastorale concerne les paroisses, mais aussi l’enseignement (primaires, secondaires et universitaires) et des œuvres sociales auprès des jeunes et des personnes handicapées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les défis restent toujours les ressources : comment financer la formation des religieux, mais aussi le travail pastoral, car en général les gens, même s’ils sont généreux, sont pauvres. 

Certes beaucoup de projets sont financés par des dons venant d’autres continents, mais ce sont souvent des projets liés à des personnes individuelles et non à la communauté. Ce qui pose la question de la survie de ces projets une fois que les personnes en question ne sont plus présentes sur le terrain. 

La politique financière est à revoir comme l’a fait la province du Cameroun. Une aide en ce sens pourra être donnée aux différentes entités. 

Le travail officiel du Chapitre s’est clos par la prière des Vêpres en groupe linguistique. 

La soirée sert à prendre contact avec les religieux des autres provinces. Ainsi la Province EUF s’est retrouvée avec la province du Portugal et les représentants de l’Angola et du Madagascar. 



Nos bibliothèques

Recherche