Home / Actualités / Inauguration de la Maison paroissiale Père Dehon à Saint-Quentin

Inauguration de la Maison paroissiale Père Dehon à Saint-Quentin

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Inauguration de la Maison paroissiale Père Dehon à Saint-Quentin

 

Mgr de Denechin, évêque de Soissons, a béni la nouvelle Maison paroissiale Père Dehon

 

La Maison Paroissiale « Père Dehon »
est ta maison.
Tu peux entrer avec toute ton humanité.
Tu rencontreras en nous
des personnes que tu as aidé
à devenir tes frères.

Père Antonio Tejado SCJ

 

Mgr Renauld de Dinechin en présence du supérieur Provincial des prêtres du Sacré Cœur, de Madame la Sous préfète, de Madame le Maire de Saint Quentin ainsi de Monsieur le Député, a béni le nouveau centre paroissial Maison Jean Dehon de la paroisse Saint Quentin en Vermandois. De nombreux paroissiens, voisins et habitant du quartier étaient présents et se réjouissaient d’avoir leur nouveau lieu de vie et d’apostolat. Après une longue campagne de travaux financés en partie par la congrégation des prêtres du sacré cœur, par la générosité des fidèles et l’aide du diocèse, le centre paroissial comporte à son étage le logement des 3 prêtres et à son rez de chaussé l’accueil paroissial et les salles d’activités. C’est un outil simple et moderne apportant le confort de vie de notre temps qui a été créé pour assurer la mission dans cette paroisse.

Après la bénédiction de la Maison paroissiale Père Dehon par Mgr de Dinechin, le provincial des Prêtres du Sacré-Cœur a pris la parole pour expliquer pourquoi la Province Europe francophone a acheté l’ancien presbytère et comment elle entend le transformer en « Foyer dehonien ». Voici le texte de son intervention : 

 

« Le prêtre doit être l’homme de son temps : toujours appuyé sur l’Église… il doit parler le langage de son temps et ne pas négliger l’étude des graves problèmes qui agitent sa nation… Le clergé fera une œuvre sainte s’il étudie avec amour les problèmes d’aujourd’hui afin d’être en état de pourvoir aux besoins toujours croissants du peuple et d’arriver bientôt à la parfaite harmonie des classes sociales… » Voilà ce qu’écrit en 1901 le Père Dehon, le fondateur des Prêtres du Sacré-Cœur. 


« Parler le langage de son temps, étudier les problèmes d’aujourd’hui, pourvoir aux besoins du peuple…. », nous sommes convaincu que ce programme a gardé toute sa valeur. Et je sais que mes confrères ici à Saint-Quentin, qui ont maintenant déménagé dans ce beau nouveau presbytère, répondent à cette interpellation non seulement par l’accueil et par les célébrations liturgiques, mais aussi par leur attention et leur implication dans tout ce qui crée de la fraternité, dans tous les engagements pour la justice, la liberté et la vérité sans lesquelles ne peut naître et vivre la fraternité que l’Évangile nous invite à vivre et à construire.

Il est donc nécessaire que certains religieux s’impliquent au-delà du travail paroissial dans les centres sociaux, dans la vie des syndicats, dans les associations de quartier, dans les associations de service des plus précaires comme les migrants… 

Avec la construction de cette nouvelle « Maison paroissiale Père Dehon » s’est posée à nous la question : « Que faire de l’ancien presbytère ? »La solution la plus simple aurait été de le vendre. Mais était-ce cela « regarder les problèmes de son temps et pourvoir aux besoins du peuple » ?  

A Saint-Quentin, il y a presque dans chaque rue des bâtiments « à vendre » ou « à louer » … mais on constate qu’il y a aussi de plus en plus de personnes, de familles, de femmes seules avec enfants, immigrés ou non, qui n’ont pas ou qui n’ont plus les moyens de se loger dignement. Avec le Père Bernard Massera, la communauté a alors cherché comment mettre l’ancien presbytère à disposition des familles les plus précaires, qui ont besoin d’un coup de pouce pour reprendre place dans la société. Ce ne serait sans doute qu’une goutte d’eau, mais elle manquerait si, par facilité, la communauté ne l’apportait pas.

La nouvelle Maison paroissiale Père Dehon

 

C’est ainsi, qu’avec l’engagement financier de la Province des Prêtres du Sacré-Cœur, il a été décidé de rénover le 42 rue de Picardie pour en faire un « FOYER DEHONIEN » au service de familles précaires afin de les aider à prendre ou à reprendre leur place dans la société.

Comme religieux, nous n’avons ni les compétences ni les moyens de gérer des logements en accompagnant des familles vers une réelle insertion sociale. Nous avons donc cherché qui pourrait remplir avec nous cette mission. C’est ainsi que nous avons sollicité l’association « Habitat et Humanisme »parce que nous savons que ce mouvement partage nos valeurs, des valeurs nourries de l’esprit évangélique. 

Après avoir acquis l’ancien presbytère, nous avons commencé à faire les transformations nécessaires, et je souhaite de tout cœur que ce Foyer dehonien, une fois achevé, puisse rendre des services dans le sens de l’engagement de notre Fondateur, le Père Dehon. 

Il y a 145 ans, il a fondé, ici à Saint-Quentin, sa congrégation religieuse pour s’occuper des œuvres sociales qu’il avait lancées dans la ville. Aujourd’hui, la congrégation compte plus de 2000 religieux dans 40 pays, en Afrique, en Amérique, en Asie et en Europe. Ces religieux vivent de la dévotion au Sacré-Cœur, une dévotion à la fois contemplative et active. Contemplant le Christ en croix et son côté ouvert, nous ne pouvons pas ne pas voir les souffrances du monde d’aujourd’hui, et être, selon le vœu de notre Fondateur, « des prophètes de l’amour et des serviteurs de la réconciliation. » 

A Saint-Quentin, il y a maintenant la belle Maison paroissiale Père Dehon. Il y aura bientôt le Foyer dehonien ; et je suis sûr que d’autres religieux de la Congrégation sont prêts pour venir vivre et travailler ici afin de continuer ce que le Père Dehon a commencé. » 

Le provincial a remercié l’évêque, les autorités civiles, la communauté paroissiale, le religieux de Saint-Quentin, le Père Antonio Tejado et le Père Piere Guéna, ainsi que le Père Bernard Masséra, l’initiateur du projet. Il a aussi remercié les nombreuses personnes qui ont donné un coup de mains pour le déménagement et l’arrangement des nouveaux locaux, et pour organiser les festivités autour de l’ouverture de la nouvelle Maison paroissiale Père Dehon.

  

 

En présence de Mme le Maire et de beaucoup d'invités,

Mgr de Dinechin bénit la grande salle paroissiale,

à sa droite le Père Antonio Tejado, curé de la paroisse

 

Nos bibliothèques

Recherche