Home / Actualités / Le 26 novembre - Journée de la mémoire dévonienne

Le 26 novembre - Journée de la mémoire dévonienne

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Pour la Journée de la mémoire dévonienne: Le P. Capelli, le P. Dehon, le Bienheureux Juan Maria de la Cruz, le P. Prévot, Mgr Wittebols, le Père Longo Pour la Journée de la mémoire dévonienne: Le P. Capelli, le P. Dehon, le Bienheureux Juan Maria de la Cruz, le P. Prévot, Mgr Wittebols, le Père Longo

 

Journée

de la mémoire dehonienne

 

 

En 2004, le Supérieur Général des Prêtres du Sacré-Cœur, le Père José Ornelas Carvalho a institué la Journée de la Mémoire dehonienne, qui se célèbre chaque année le 26 novembre, jour de l’assassinat de Mgr Wittebols et d'autres confrères, missionnaires au Congo. 

 

Cette année, l’accent est mis sur un martyr du nazisme, le Père Martino Capelli.

 

Dans les derniers moments de la vie de P. Capelli, le P. Lorenzo Ceresoli écrit :  

Dans l'après-midi du dimanche 1er octobre, les quelque 45 pauvres détenus ont réalisé le terrible sort qui les attendait du fait qu'on leur enlevait leurs documents, leurs portefeuilles, leurs montres et tout ce qui était dans leurs poches. Un témoin oculaire, M. Aldo Ansaloni, affirme que le Père Capelli a peu parlé et beaucoup prié. Les deux prêtres, dit-il, ont dû se confesser l'un à l'autre, puisque je les ai vus parler doucement et faire des signes de croix dans un coin de la pièce. 

Vers 19h 30, ils sont conduits à la "Botte" (la cuvette du barrage électrique au bout du canal, au bord du Rhin). Cependant, la cuvette du barrage n'avait pas d'eau : seul le fond était recouvert d'une haute couche de boue. À quelques mètres de là se trouvaient les mitrailleuses. Une fois que tout le monde avait enlevé ses chaussures, certains portaient même leur veste et les prêtres portaient leurs manteaux, ils les plaçaient sur les côtés du barrage. Don Elia Comini a pris le temps de donner l'absolution et a ensuite crié plusieurs fois à haute voix : "Pitié ! Pitié !". Mais sa supplication a été étouffée vers 19h 45, par des décharges de mitrailleuses suivies de gémissements douloureux qui ont duré toute la nuit. Des coups de feu ont été tirés sur les blessés légers, puis tous ont été lancés à l'intérieur de la cuvette du barrage. Les Allemands y lancèrent quatre ou cinq grenades à main et se sont retirés de l'endroit. Deux d'entre eux, quelques jours plus tard, se sont sentis vantards en disant : « Deux Pasteurs kaput ! »

 

 

 

Seigneur Jésus, bon berger,

nous te remercions d’avoir appelé le Père Martino Capelli

à vivre dans ton Eglise en tant que religieux prêtre

consacré à ton Cœur divin.

Nous te demandons, par son intercession,

de renforcer notre espérance et de nous enraciner dans la charité,

afin que notre vie soit de plus en plus un service d’amour

pour ta gloire et le salut de hommes.

Cœur sacré de Jésus, dans ton amour infini,
accorde-nous la grâce que nous te demandons avec confiance,

par l’intercession du Père Martino,

fils dévoué de Notre-Dame des Douleurs

et apôtre ardent de la réconciliation et de la paix.

Amen.

 

Découvrir notre nouveau site

Nos bibliothèques

Recherche