Home | Publications | A voir absolument | Pour favoriser une discipline de tolérance dans des sociétés laïques intégristes comme les nôtres

Pour favoriser une discipline de tolérance dans des sociétés laïques intégristes comme les nôtres

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Pour favoriser une discipline de tolérance dans des sociétés laïques intégristes comme les nôtres

Le numéro 62/2015 de la revue Cités propose à notre réflexion deux thèmes fort importants: d'abord la question de la place de la religion dans la société: Y a-t-il du vrai dans les religions?, puis le retour de l'antisémitisme dans la société française, en Europe et au niveau mondial.

Nous mettons surtout l'accent sur l'article de Hent de Vries: Invocatio Dei, la discipline de la tolérance, et la vérité de la vérité. J.H.H.Weiler et la Constitution de l'Europe.

La position de Weiler, présentée et appréciée par Hent de Vries, est pour le moins étonnante dans une société qui se dit laïque et croit sa laïcité être la garante de la neutralité.

Comme le montre le cas de la Constitution que l'on a voulu donner à l'Europe, refuser d'invoquer ou simplement de mentionner Dieu dans le Préambule n'est pas la bonne voie, car "en fait, et par principe, ne faire qu'un de la neutralité et de la sécularité revient à menacer de faire revenir la première à l'état d'"intégrisme laïque": celui-ci a pour traits bien connus les traits d'une religion intolérante et statique, et pour tout dire, une religion étatiste, rien d'autre" (Hent de Vries). 

Pour que l'Europe garde sa neutralité, et par neutralité il faut comprendre au moins l'impartialité et l'agnosticisme, il faut que les religions, en occurence le christinaisme, soient explicitement mentionnées. Car "là où l'Europe prend à coeur son héritage chrétien, et seulement dans la mesure où elle fait cela, il devient, paradoxalement, non pas moins probable, mais de plus en plus probable qu'une place pour les autres - les juifs, les mulsulmans et d'autres encore - soit accordée, intellectuellement respectée et, à dire vrai, moralement et légalement "possible" aussi bien que politiquement "impérative"."(Hent de Vries)

C'est cette thèse de Weiler qui est défendue et appréciée de façon critique par de Vries. Signalons que celui-ci occupe la Russ Family chair des Humanités et de Philosophie à l'université John Hopkins, à Baltimore, où il dirige de Centre des Humanités. Il est aussi directeur de la School of Criticism and Theory (SCT) à l'université Cornell à Ithaca.