Home | Publications | André Perroux | LE GRAIN de SÉNEVÉ

LE GRAIN de SÉNEVÉ

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Sint Unum n. 280                                                                Prier les paraboles

LE GRAIN de SÉNEVÉ

« Le grain monte et devient la plus grande de toutes les plantes potagères » (Mc 4, 32)


Le grain de sénevé est minuscule. Jésus en parle comme de la plus petite de toutes les graines qui sont sur la terre. Mais il est vivant, il renferme en lui une puissance de vie extraordinaire. Là où il prend racine, il grandit, jusqu’à devenir un grand arbre. C’est par cette image que Jésus nous exprime la force de vie de la Parole de Dieu.

Comment peut-on comprendre que le Royaume de Dieu est présent – présent et en croissance – alors qu’il est invisible ? Comprendre qu’il est là, parmi nous, en chaque signe de bien si modeste soit-il, et même s’il est entouré d’oppositions et d’échecs de toutes sortes… Ce Royaume nous est offert, offert à moi et à tous, et pour toute personne humaine, même la plus misérable, même la plus enfoncée dans le péché. Le Royaume de Dieu, ce n’est pas une super-cathédrale, ce n’est pas quelque chose de gigantesque et qui s’impose. Le Royaume de Dieu est toute petit comme le grain de sénevé ; mais il possède en lui-même la force de changer le cœur, d’inciter à faire le bien, de faire naître la foi, de construire la paix. Il grandit, il deviendra un arbre immense, sur ses branches viendront se poser les oiseaux du ciel, c’est-à-dire nous tous.

As-tu cette expérience de la petite graine de la foi, qu’il faut protéger, nourrir et faire grandir ?

Seigneur, tu es un Dieu vraiment merveilleux : à tes yeux est grand et magnifique ce qui pourtant est tout petit et très ordinaire ! Tu ne mesures rien avec un mètre ou une balance, mais seulement et toujours en raison de ce qui est caché en nos cœurs. Pour toi rien ni personne n’est insignifiant.

Redimensionne donc, Seigneur, nos critères de valeurs. Fais-nous comprendre que les matériaux qu’il faut pour construire le Royaume, ce n’est pas le pouvoir, le poids, le prestige, mais ce qui est humble, la vérité et la simplicité. Reste avec nous ! Sois à l’écoute de nos questions : démêle toi-même la parabole de notre vie, l’histoire de notre quotidien. Dis-nous la Parole qui éclaire, explique-nous et confie-nous le mystère du Royaume.

Fais silence pendant quelques instants : pour accueillir le mystère de Dieu qui choisit les réalités les plus petites, les plus humbles, pour réaliser de grandes choses.

Nous nous confions à toi, Seigneur : que notre vie entière soit comme ce grain de sénevé qui rassemble en lui toute grandeur, toute possibilité d’avenir.  Aide-nous à te donner chaque jour le meilleur de nous-mêmes, même si c’est peu de chose. Car tu ne nous demandes pas de faire des choses extraordinaires, mais de faire les choses ordinaires avec un cœur extraordinaire. Amen.

L’ÉCOUTE de la PAROLE

« Ton Règne, ô Dieu, s’étend sur toutes les générations ! »  (Ps 145, 13)

« La parabole du grain de sénevé : contraste entre la petitesse du point de départ et la grandeur du point d’arrivée. Et il y a continuité : de la première vient la seconde. Le Royaume dans sa majesté est déjà présent dans une toute petite graine : d’abord dans la vie de Jésus, dans sa prédication, puis dans la vie et dans la prédication de la communauté chrétienne » (B. Maggioni).

Le commencement tout modeste aboutira à une réussite pour tous les peuples : « Les oiseaux du ciel viendront s’abriter sous son ombre ».

Cette parabole nous appelle à une immense confiance. Aucune occasion ne sera perdue pour qui a vraiment foi en Jésus et accueille sa Parole. C’est une provocation pour nous : comment vivre les petites occasions quotidiennes, même celles qui nous dérangent ? Rien ne doit devenir un motif de négligence ou de refus. Tout doit être reçu comme le terrain où la puissance de la Parole peut fructifier.

De l’Évangile selon saint Marc, ch. 4, vv. 30-34 :

Jésus disait : Comment allons-nous comparer le Royaume de Dieu ? Ou par quelle parabole allons-nous le figurer ? C’est comme un grain de sénevé qui, lorsqu’on le sème sur la terre, est la plus petite de toutes les graines qui sont sur la terre ; mais une fois semé, il monte et il devient la plus grande de toutes les plantes potagères, et il pousse de grandes branches, au point que les oiseaux du ciel peuvent s’abriter sous son ombre.

Dans le silence de la prière d’adoration, laisse la Parole faire son chemin en toi…

. « Ainsi parle le Seigneur Dieu : Moi, je prendrai à la cime du grand cèdre, au plus haut des rameaux je cueillerai une jeune pousse, et je la planterai moi-même sur une montagne élevée et altière. Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle poussera des branchages, elle produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique.

Toutes sortes d’oiseaux habiteront sous lui, toutes sortes de volatiles reposeront à l’ombre de ses branches.

Et tous les arbres de la campagne sauront que c’est moi, le Seigneur, qui abaisse l’arbre élevé et qui élève l’arbre abaissé, qui fait sécher l’arbre vert et fleurir l’arbre sec. Moi, le Seigneur, j’ai dit et je fais » (Ez 17, 22-24).

. « Son feuillage était beau, abondant son fruit. Cet arbre que tu as vu, grand et fort et élevé…, au beau feuillage, au fruit abondant, portant nourriture pour tous, sous lequel demeurent les bêtes des champs, et dans ses branches nichent les oiseaux du ciel, c’est toi… qui es devenu grand et puissant, et ta grandeur a augmenté et a atteint jusqu’au ciel, et ton empire jusqu’aux confins de la terre » (Dn 4, 9 et 17-19).

Relis lentement cette Parole de Dieu. Laisse ces paroles toutes simples et courtes pénétrer en toi : elles disent l’espérance que Dieu met en toi. Arrête-toi sur les expressions qui attirent le plus ton attention.

Puis fais les cinq temps de prière à partir de cinq paroles de la Bible. Après chaque parole garde un temps de silence pour méditer ; ou si tu préfères prie une dizaine de ton chapelet.

1. « Il disait : Comment allons-nous comparer le Royaume de Dieu ? par quelle parabole allons-nous le figurer ? ». Dans quelle mesure es-tu persuadé que ta vie appartient au Royaume de Dieu, qu’elle fait partie de son projet de salut, qu’elle naît de l’amour qu’il te porte ? Pries-tu pour que chacun puisse comprendre la beauté de la vie chrétienne, et la dépenser avec dévouement et générosité ? Es-tu bien conscient que c’est seulement ainsi que se réalisera le Royaume de Dieu, si tu y es présent et si tu collabores ?

2. « Un grain de sénevé, quand on le sème, est la plus petite des graines qui sont sur la terre ». Le Royaume de Dieu naît d’une toute petite semence, que Dieu a déjà semée dans le cœur de chacun. Comprends-tu qu’il revient à nous, qu’il revient à toi de le faire grandir, et fructifier ? Accueilles-tu chaque journée avec attention, curiosité, ténacité, vigilance, confiance et patience ? Sais-tu qu’à tout moment tu as la possibilité d’accueillir la Parole et de lui faire porter du fruit car le message de Dieu sait rejoindre chaque personne humaine.

3. « Une fois semé, il monte et devient la plus grande de toutes les plantes potagères, et il pousse de grandes branches, au point que les oiseaux du ciel peuvent s’abriter sous son ombre ». Depuis le baptême Dieu a mis en ton cœur la semence de la foi. Le reconnais-tu, et avec joie ? Apportes-tu ta collaboration, pour que ce grain tout petit puisse grandir et porter du fruit en toi et autour de toi ? Ta foi est-elle suffisamment vive pour accueillir, garder et faire fructifier toute occasion de bien ? Quels moyens prends-tu pour qu’il en soit ainsi ? Sais-tu te faire aider ?

4. « C’est par un grand nombre de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la Parole, selon qu’ils pouvaient l’entendre ». Écoutes-tu et lis-tu volontiers la Parole de Dieu ? La pries-tu aussi avec d’autres ? Les occasions sont nombreuses : la liturgie, la lectio divina, l’adoration, la lecture personnelle… T’efforces-tu de trouver un peu de temps et de conditions favorables pour écouter ? La Parole de Dieu est-elle source de lumière pour tes paroles et source de sens pour tes choix ?

5. « Il ne leur parlait pas sans parabole, mais en particulier il expliquait tout à ses disciples ». Elle est belle, cette figure de Jésus qui explique « aux siens » toute chose. Sais-tu lui demander de comprendre la Parole et choisir les moments favorables pour qu’il te l’explique au plus profond de ton cœur ? Es-tu conscient de ta responsabilité à l’égard de la Parole de Dieu ? Demande au Seigneur d’éveiller de nouvelles vocations de messagers de la Parole et de témoins de la foi.

Pour prolonger la RÉFLEXION…

Par la parabole du grain de sénevé Jésus rappelle le sens de la situation présente : où que l’on se trouve et quoi que l’on fasse, si l’on a la foi et si l’on collabore pour le bien, le Royaume de Dieu grandit. La parabole enseigne donc à prendre au sérieux les occasions qui nous sont offertes, ici et maintenant. Ce Royaume commence par de petits gestes, des choses pauvres, qui sont vécues dans une collaboration positive. Comme de la plus petite des semences, la force de Dieu en fait sortir un arbre grand et fort, une demeure pour les oiseaux du ciel.

à partir de débuts très modestes et avec des moyens pauvres, la force de Dieu fait croître son Règne, la maison des enfants de Dieu. Jésus nous communique confiance et espérance. Pour nous rejoindre Dieu passe par d’humbles et pauvres réalités. Ce n’est pas là un caprice de sa part, mais c’est une nécessité, tant pour lui que pour nous. Pour nous, parce que nous sommes tout petits et ainsi nous sommes libérés de la manie de grandeur qui nous menace constamment. Et pour lui-même, parce qu’il est amour : il se fait humble et petit pour pouvoir être proche de tous.

INTERCESSION

Tout arbre bon produit de bons fruits (Mt 7, 17).

Demandons de devenir, dans la banalité du quotidien, de généreux et joyeux serviteurs de l’amour. Confions-nous à la tendresse de Dieu, confions-lui chaque personne, chaque situation.

. Que ton Eucharistie soit source de vie nouvelle pour le monde entier : Seigneur, écoute-nous !

. Que les prêtres, que les missionnaires soient témoins de ta présence qui sauve : Seigneur, écoute-nous !

. Viens en aide aux personnes consacrées, pour qu’elles unissent à la parole l’exemple d’une vie cohérente : Seigneur, écoute-nous !

. Que les parents soient confortés par ton amour, par ton pardon : Seigneur, écoute-nous !

. Accorde aux jeunes gens de garder ta Parole dans leur cœur et dans leur vie : Seigneur, écoute-nous !

. Soutiens ceux et celles qui se consacrent aux pauvres, aux marginaux : Seigneur, écoute-nous !

. Apprends-nous à savoir te confier les souffrances et les fatigues de tous : Seigneur, écoute-nous !

( Prolonge cette prière d’intercession par d’autres intentions…)

Nous te bénissons, Père, pour toutes les personnes qui prient : ils sont image de ton Fils qui gravit la montagne pour entrer en dialogue avec Toi.

Nous te bénissons pour ceux et celles qui annoncent ta Parole : ils sont image de ton Fils qui nous révèle ton Nom.

Nous te bénissons, pour ceux et celles qui portent le soin des malades, des souffrants : ils sont image de ton Fils qui met à la première place les petits et les exclus.

Nous te bénissons pour ceux et celles qui prêchent la conversion et qui travaillent pour la paix : ils sont image de ton Fils qui s’assoit à la table des pécheurs.

Nous te bénissons pour ceux et celles qui se consacrent à un service d’éducation : ils sont image de ton Fils qui embrasse les enfants et les établit héritiers de ton Royaume.

Nous te bénissons pour ceux et celles qui ont le courage de miser sur la charité : ils sont image de ton Fils qui est passé en faisant le bien à tous.

Nous te bénissons pour ceux et celles qui dans le silence, au secret de leur cœur, portent les attentes du monde : ils sont image de ton Fils qui en tout a obéi à ta volonté.

Et nous t’en prions : que, chacun selon sa vocation, ensemble nous formions ta famille, signe de la présence de ton Fils Jésus, qui chaque jour marche sur les routes du monde et construit ton  Royaume. Amen (cf. Se vuoi, extrait librement de Lumen Gentium, 46).

- Termine ce moment de prière par le Notre Père.

- Au cours de ce mois chaque jour relis l’une ou l’autre des phrases bibliques proposées par ces pages et médite-la dans ton cœur.

Sint Unum. Heure de prières pour les vocations.

Sacerdoti del s. Cuore   -    Via Andolfato 1         20126    MILANO